Actualités

haut de la page

Chypre, à la tête de l’Europe depuis le 1er Juillet


Pour la première fois de son histoire, la république de Chypre aura la charge d’assumer la présidence du Conseil de l’Union européenne et de conclure le programme commun initié par la Pologne et le Danemark

Le Conseil de l’Union Européenne est l’un des organes qui a le plus d’importance pour l’Union européenne. Communément appelé “Conseil des ministres”, il est avec le Parlement Européen le principal organisme décideur du fonctionnement et des agissements de l’UE. Dans les faits, les ministres de chacun des 27 états membres de l’Union siègent au Conseil pour représenter leur pays, quand leur compétence est à l’ordre du jour (si une rencontre porte sur la santé européenne, ce sont les ministres de la santé des différents pays qui se rencontrent pour évoquer, débattre, voter...soit Marisol Touraine pour la France par exemple).

Depuis la création de la communauté économique européenne lors du traité de Rome en 1958 (le Conseil de l’UE succédant à la CEE en 1993 suite au traité de Maastricht), les pays européens se sont succédé tous les six mois à la présidence de l’institution (de janvier à juin puis de juillet à décembre de chaque année). Le pays qui endosse le rôle de Président du Conseil a ainsi deux missions principales : gérer l’aspect administratif (organisation, convocation du Conseil, des groupes de travail) et politique (négociation et médiation entre les membres) de l’organisme.

Attention cependant, depuis 2007, le fonctionnement de la présidence a évolué en vue d’assurer une meilleure continuité des politiques mises en oeuvre. De ce fait, la durée d’un mandat est ramenée à 18 mois et concerne 3 pays qui se succèdent chaque semestre : c’est le système des triplets (les trois états associés s’engagent sur un programme commun et se chargent de l’appliquer chacun leur tour à la présidence). La république de Chypre est donc nommée à la présidence du Conseil de l’UE à partir du 1er juillet 2012 et succède à la Pologne et au Danemark pour conclure le quatrième triplet de l’histoire de l’Union Européenne (la France ayant partagé la présidence avec la République Tchèque et la Suède entre 2008 et 2009).