Actualités

haut de la page

Ferez-vous partie des nouvelles catherinettes le 25 novembre ?


Le 25 novembre de chaque année, les femmes de 25 ans qui sont toujours à la recherche d’un mari se font appeler “Catherinette”...Savez-vous pourquoi ?

C’est une tradition qui existe depuis très longtemps, une fête dont tout le monde a certainement déjà entendu parlé, mais que sait-on réellement de la Sainte Catherine, pourquoi désigne-t-on des catherinettes le jour du 25 novembre ?

Le lourd passé de Sainte Catherine

Née dans la ville d’Alexandrie à la fin du IIIème siècle, Catherine est une jeune femme qui n’aura aucun mal à se faire une place parmi les grands esprits de son temps tant elle développe une intelligence au dessus de la moyenne. Hautement convoitée par la gent masculine, elle se convertit un jour au christianisme après avoir rencontré le Christ lors d’une apparition nocturne. Ainsi liée de manière mystique avec Jésus, elle essaya un jour de fête païenne de convertir l’empereur Maximien, sans succès, avant de lui refuser ensuite sa proposition de mariage royal. Piqué au vif, l’empereur décida de se venger en lui infligeant des sévices corporels barbares (la roue cloutée n’ayant miraculeusement pu avoir raison d’elle, elle périra finalement décapitée). Aujourd’hui, Catherine est donc considérée comme martyre et connue comme étant entre autres la sainte patronne des jeunes filles non mariées, des philosophes, des orateurs, des notaires, des couturières ou des nourrices.

La tradition des catherinettes

Si Catherine d’Alexandrie a vécu entre la fin du IIIème siècle et le début du IVème, ce n’est qu’au Moyen Âge que l’on commença à pratiquer la tradition des catherinettes. Alors, les femmes de 25 ans non mariées avaient pour habitude de se retrouver le 25 novembre autour d’une statue de la sainte (jour présumé de la mort de Catherine) afin de la couvrir d’un chapeau jaune et vert (soit les couleurs représentant la foi et la connaissance). Ceci dans l’espoir de mettre un terme à leur célibat (il faut savoir qu’en ce temps, une femme célibataire de 30 ans était déjà considérée comme une vieille fille).

 

Naturellement avec l’évolution des mœurs, être une femme célibataire de 25 ans n’apparaît plus comme une “faute” aux yeux des autres, d’où le fait que la tradition des catherinettes soit beaucoup moins répandue aujourd’hui. Cela dit, la Sainte Catherine reste toujours un bon prétexte pour faire la fête et plaisanter autour du célibat. C’est par exemple le cas dans le 2ème arrondissement de Paris où chaque 25 novembre, de nombreuses catherinettes se retrouvent autour de la statut de la rue Cléry pour rivaliser d’ironie et de tenues extravagantes avant de grimper sur la grande échelle mise à disposition par les pompiers pour apporter une nouvelle coiffe sur le chef de Catherine d’Alexandrie.