Actualités

haut de la page

Les vélos en libre-service en France

Les horaires et les avantages des principaux services publics de vélos en France


Vélo en libre-service

Le vélo est un des moyens de transport urbains les plus utilisés aujourd'hui. Il faut dire qu’il possède de nombreux avantages : vitesse, stationnement, simplicité d’entretien… Il vous emmène de porte à porte et sont en plus un moyen de transport convivial et écologique. Pour ceux qui ne peuvent pas se permettre de posséder leur propre vélo, il existe une solution simple et économique : les deux-roues fournis par les municipalités et régions qui sont mis à disposition tout au long de la journée. Ces vélos en libre-service possèdent de nombreux avantages.

Pour un coût très modique, ces vélos peuvent changer la façon dont vous vous déplacez en ville: aller au travail, pour une promenade en ville ou plus généralement pour se déplacer d’un point A à un point B comme si vous utilisiez un service de transport en commun comme le métro ou le bus sans les inconvénients : rames encombrées, métro bondé, horaires, grèves impromptues etc…

En France, de nombreuses villes participent à ce mouvement qui change radicalement le visage urbain et la vie de ses habitants. Paris, Lyon, Orléans, Montpellier ou Lille sont autant d’exemples de ce changement. Outre la facilité et la contribution à la simplicité de transport pour l’usager, ce type d’offre est idéal pour alléger le trafic d’une ville.

Des vélos en libre-service au fonctionnement simple et efficace

Le fonctionnement de ces vélos partagés est extrêmement simple. Il est identique pour la majorité des villes. Avec une simple carte, une application mobile (facultative) et un abonnement ou des tickets de courte durée sont nécessaires pour profiter du service.

Une fois le précieux sésame en main, il suffit de retirer un vélo dans la station la plus proche de vous. Pour cela, une borne est souvent à côté de la dite station. En fonction du service, le vélo vous sera affecté automatique ou vous pouvez parfois avoir le choix du vélo. Avec celui-ci, vous pouvez désormais effectuer votre trajet.

Arrivé à destination, vous n’avez qu’à accrocher le deux-roues sur un emplacement libre de la station proche de votre destination. Un signal sonore ou une lumière sont autant de signaux possibles pour valider la restitution du vélo. Simple n’est-ce pas ?

De nombreux services en France… et en Europe

Comme nous l’avons évoqué auparavant, les services de ce type sont nombreux et France et même en Europe. Ils sont parfois disponibles aux touristes comme Paris ou uniquement aux résidents comme à Barcelone. N’hésitez-pas à vous renseigner avec un voyage dans l’une de ces villes.

Dans cet article, nous allons passer en revue chacun de ces services de partage de vélo, leurs principales caractéristiques et à quel moment de la journée ceux-ci peuvent être utilisés:

Velib’, une référence pour beaucoup

Disponible depuis 2007, et lancé en grandes pompes par le maire de l’époque, Bertrand Delanoë, le Velib’ n’est pas le plus ancien ni le plus modernes des systèmes français. Mais force est de constater que le poids de la capitale joue beaucoup dans les mémoires. Si on parle de vélos en libre-service, le Velib’ parisien vient tout de suite en tête. Il faut dire qu’avec son extension et le nombre de stations à disposition, (plus de 1200) il est le plus grand service français de vélos en libre-service.

Le service nécessite un abonnement annuel ou un ticket à durée limitée allant d’une journée à une semaine. Attention pour ces derniers au coût de la location qui intervient après la première demi-heure offerte. Vous trouvez l’information utile sur le site officiel proposé par la mairie de Paris.

Le Vélo’v pour le grand Lyon

Avec près de 350 stations, le Vélo’v a mis les moyens pour satisfaire ses usages. Il s’agit d’ailleurs de l’un des plus grands services de vélos en libre service sur le territoire français. Lancé en mai 2005, il a été reconnu comme l’un des meilleurs services européens en 2012 suite à une enquête d’associations d’automobile.

A l’instar du service de Paris, l’offre de la capitale des Gaules est divisée en deux avec un abonnement annuel et des offres courtes durée. Un coût d’utilisation est également facturé après la première demi-heure qui est offerte. Cela vous rappelle quelque chose ? Les offres sont sur le site officiel.

Le V’Lille en partenariat avec Transpole

En partenariat avec Transpole, le V’Lille fut lancé à la rentrée 2011. Aujourd’hui, avec un peu plus de 200 stations, le service couvre une partie de la métropole lilloise en se rapprochant des bus, métro et tramway. Les vélos sont fabriqués dans la ville par la société Decathlon. Il s’agit en effet de vélo B’Twin adapté aux contraintes de ce type de services.

Le V’Lille est à la fois accessible avec un abonnement longue durée (1 an) et à durée plus courte, d’une journée ou une semaine. Vous trouverez l’ensemble des tarifs sur le site du V’Lille.

Bien entendu, il existe de nombreuses autres villes qui possèdent leur système de vélos.

Selon nous, il est toujours idéal d’avoir son propre vélo pour se déplacer en ville. Mais si vous n’en avez pas et que vous vivez dans une de ces villes, nous sommes certains que vous profiterez énormément de ce type de service. Néanmoins si vous souhaitez acheter votre deux-roues, vous pouvez chercher conseils sur les sites spécialisés sur les vélos, pliants ou normal et, pourquoi pas, tester un vélo pliant électrique ?

Choisir un vélo peut paraître compliqué puisqu’il existe une offre pléthorique. Mais avec quelques conseils simples que nous allons vous donner, vous pourrez trouver le vélo qu’il vous faut avec un bon rapport qualité-prix.

Si vous avez apprécié cet article, nous vous remercions de le partager et faites-nous parvenir vos commentaires.